Seshat : Paul Erdös

Paul Erdös (Hongrie)

Le mathématicien errant

Budapest, 26 mars 1913 - Varsovie, 20 septembre 1996

Biographie

Paul Erdös est un mathématicien hongrois.
La vie de Paul Erdös a été toute entière consacrée à ses travaux de recherche. Vivant dans le dénuement le plus total, il est un chercheur très prolifique, toutes disciplines confondues, avec plus de 1 500 papiers de recherche publiés. En particulier, nombre de ces papiers visait à étudier ses domaines de prédilection (théorie des graphes, théorie des nombres, combinatoire) sous des angles différents, et à améliorer sans cesse l'élégance des démonstrations.
Âgé d'un an lorsque survient la Première Guerre mondiale, Erdös voit son père capturé par l'armée russe. Sa mère, redoutant de ne pouvoir veiller sur ses enfants hors du foyer, préfère dès lors engager un précepteur. Celle-ci, professeur de mathématiques, lui transmet toutefois elle-même le goût de cette discipline, ce qui amènera le jeune Erdös à s'intéresser très tôt à des problèmes mathématiques.
Ayant obtenu sa thèse de mathématiques en Hongrie en 1934, ses origines juives le contraignent à s'exiler dans un premier temps à l'Université de Manchester puis aux États-Unis. Il travaille à l'Université de Princeton, puis est ensuite invité par Ulam à l'Université James Madison. C'est à cette époque qu'il parvient, avec le mathématicien Atle Selberg, à établir une preuve élégante du théorème des nombres premiers. Mais Selberg publie seul le document, et obtient la médaille Fields.
Installé à l'Université Purdue en Indiana, Erdös est invité à rejoindre le programme de développement de la bombe atomique américaine en 1943, mais sa candeur le fait échouer lors des entretiens. Ce n'est qu'en 1948 qu'il peut retourner en Hongrie pour retrouver sa famille rentrée de déportation. Quelques années plus tard, en 1950, le maccarthysme bat son plein au États-Unis et il est accusé de communisme. En conséquence, il n'est plus autorisé à circuler aux États-Unis. Il est fait membre étranger de la Royal Society en 1989.
Installé durant les années 1960 en Israël, Erdös ne peut à nouveau fouler le sol américain qu'en 1963. Il entreprend dès lors une carrière de chercheur et professeur itinérant, et finit par décéder dans sa chambre d'hôtel à l'âge de 83 ans.
La vie d'Erdös fut vraiment étrange. Il n'avait pas de maison, pas d'épouse, les contingences matérielles étaient pénibles pour lui. Il voyageait en solitaire, accompagné de deux valises qui portaient toutes ses affaires, allant d'université en université, habitant à l'hôtel ou chez un ami mathématicien... Il était dopé à toutes sortes d'amphétamines, manie qui avait pris naissance à la mort de sa mère en 1971
Jusqu'à la fin de sa vie, Erdös ne ralentira pas son activité mathématique. Mourir signifiait pour lui arrêter de faire des mathématiques. Il décède le 20 septembre 1996 à Varsovie, en plein congrès.

Biographie dans MacTutor : http://www-gap.dcs.st-and.ac.uk/~history/Biographies/Erdos.html (consulter la traduction automatique)


Travaux en mathématiques

Le nombre d'articles dont il est auteur ou co-auteur atteint le chiffre record de 1500. C'est dire sa prolixité. Erdös était quelqu'un qui solutionnait des problèmes plus qu'un bâtisseur de théorie. Les problèmes qui l'attiraient le plus étaient ceux qui relevaient de la théorie des graphes, de la combinatoire et de la théorie des nombres. Il ne cherchait pas seulement à apporter une démonstration mais aussi à trouver la manière la plus élégante et la plus élémentaire qui menait au résultat. Il était de ceux qui pensent qu'une démonstration ne sert pas seulement à établir une propriété mathématique mais aussi à l'expliquer.
Avec ses 1500 articles, les contributions de Erdös aux mathématiques sont nombreuses : en théorie des nombres, en combinatoire, en mathématiques discrètes, il fut un maître. Erdös avait une exceptionnelle aptitude à poser des questions, et à s'entourer des mathématiciens les plus compétents pour résoudre ses conjectures. Il en résulte que Erdös a eu beaucoup de collaborateurs : 500 mathématiciens environ ont écrit un article en commun avec lui. Les mathématiciens se sont amusés à définir un nombre de Erdös : tout mathématicien qui a publié un papier en commun avec Erdös a un nombre de Erdös égal à 1. Tout personne qui a publié un article en commun avec une personne qui a un nombre de Erdös égal à 1 a un nombre de Erdös égal à 2. Et ainsi de suite.... On estime à 5000 le nombre de scientifiques qui ont un nombre de Erdös fini. Albert Einstein est l'un d'entre eux : son nombre de Erdös est 2.
Plus que quelqu'un qui bâtissait des théories, il résolvait des problèmes, le plus souvent avec élégance et simplicité. Surtout il fut un formidable poseur de questions.


Lieu de naissance

Nom à l'époque : Budapest

Pays à l'époque : Hongrie



Nom actuel : Budapest

Pays actuel : Hongrie

Agrandir le plan


Arbre généalogique mathématique

Voir sa fiche dans The Mathematics Genealogy Project


Mathématiciens contemporains de Paul Erdös

Situer Paul Erdös dans la chronologie des mathématiciens

Howard Hathaway Aiken (1900 - 1973)
Pavel Sergeevitch Alexandrov (1896 - 1982)
Emil Artin (1898 - 1962)
Alan Baker (1939)
Henry Frederick Baker (1866 - 1956)
Stefan Banach (1892 - 1945)
Nina Karlovna Bari (1901 - 1961)
Claude Berge (1926 - 2002)
Felix Bernstein (1878 - 1956)
Abram Samoilovitch Besicovitch (1891 - 1970)
Vilhelm Frimann Koren Bjerknes (1862 - 1951)
Harald Bohr (1887 - 1951)
Enrico Bombieri (1940)
Alicia Boole Stott (1860 - 1940)
Félix Edouard Justin Emile Borel (1871 - 1956)
Valentina Mikhailovna Borok (1931 - 2004)
Nicolas Bourbaki (1935 - 1968)
Jacob Bronowski (1908 - 1974)
Luitzen Egbertus Jan Brouwer (1881 - 1966)
Marjorie Lee Browne (1914 - 1979)
Renato Caccioppoli (1904 - 1959)
Francesco Paolo Cantelli (1875 - 1966)
Constantin Carathéodory (1859 - 1950)
Torsten Carleman (1892 - 1949)
Fritz Carlson (1888 - 1952)
Henri Paul Cartan (1904 - 2008)
Élie Joseph Cartan (1869 - 1951)
John William Scott Cassels (1922)
Guido Castelnuovo (1865 - 1952)
David Gawen Champernowne (1912 - 2000)
Shiing-shen Chern (1911 - 2004)
Fan Rong King Chung Graham (1949)
Paul Joseph Cohen (1934 - 2007)
Lothar Collatz (1910 - 1990)
Alain Connes (1947)
John Horton Conway (1937)
Richard Courant (1888 - 1972)
Gertrude Mary Cox (1900 - 1978)
Elbert Frank Cox (1895 - 1969)
Harold Scott MacDonald Coxeter (1907 - 2003)
George Bernard Dantzig (1914 - 2005)
Ingrid Daubechies (1954)
Ennio De Giorgi (1928 - 1996)
Georges de Rham (1903 - 1990)
Max Wilhelm Dehn (1878 - 1952)
Boris Nikolaevich Delone (1890 - 1980)
Leonard Eugene Dickson (1874 - 1954)
Jean Alexandre Eugène Dieudonné (1906 - 1992)
Edsger Wybe Dijkstra (1930 - 2002)
Paul Adrien Maurice Dirac (1902 - 1984)
Wolfgang Doeblin (1915 - 1940)
Simon Donaldson (1957)
Marie-Louise Dubreil-Jacotin (1903 - 1972)
Winifred Edgerton Merrill (1862 - 1951)
Maurits Cornelis Escher (1898 - 1972)
Machgielis Euwe (1901 - 1981)
Gerd Faltings (1954)
Mary Celine Fasenmyer (1906 - 1996)
Charles Louis Fefferman (1949)
Mitchell Jay Feigenbaum (1944)
Ernst Sigismund Fischer (1875 - 1954)
Ronald Aylmer Fisher (1890 - 1962)
Andreas Floer (1956 - 1991)
Andrew Russell Forsyth (1858 - 1942)
Maurice René Fréchet (1878 - 1973)
William F. Friedman (1891 - 1969)
Albrecht Fröhlich (1916 - 2001)
Martin Gardner (1914 - 2010)
Hilda Geiringer von Mises (1893 - 1973)
Karl Friedrich Geiser (1881 - 1934)
Gerhard Gentzen (1909 - 1945)
William Sealey Gosset (1876 - 1937)
Edouard Jean-Baptiste Goursat (1858 - 1936)
Alexander Grothendieck (1928 - 2014)
Kurt Gödel (1906 - 1978)
Jacques Salomon Hadamard (1865 - 1963)
Paul Richard Halmos (1916 - 2006)
Godfrey Harold Hardy (1877 - 1947)
Felix Hausdorff (1868 - 1942)
Erich Hecke (1887 - 1947)
Hans Arnold Heilbronn (1908 - 1975)
David Hilbert (1862 - 1943)
Heinz Hopf (1894 - 1971)
Witold Hurewicz (1904 - 1956)
Kiyosi Itô (1915 - 2008)
Kenkichi Iwasawa (1917 - 1998)
Gaston Maurice Julia (1893 - 1978)
Dattatreya Ramachandra Kaprekar (1905 - 1986)
Linda Jo Goldway Keen (1940)
Alexandre Iakovlevitch Khintchine (1894 - 1959)
Donald Ervin Knuth (1938)
Kunihiko Kodaira (1915 - 1997)
Andreï Nikolaïevich Kolmogorov (1903 - 1987)
Wolfgang Krull (1899 - 1971)
Krystyna M. Trybulec Kuperberg (1944)
Kazimierz Kuratowski (1896 - 1980)
Martin Wilhelm Kutta (1867 - 1944)
Charles Jean Gustave Nicolas de La Vallée Poussin (1866 - 1962)
Emanuel Lasker (1868 - 1941)
Henri Léon Lebesgue (1875 - 1941)
Solomon Lefschetz (1884 - 1972)
Emma Markovna Trotskaia Lehmer (1906 - 2007)
Norman Levinson (1912 - 1975)
Carl Louis Ferdinand von Lindemann (1852 - 1939)
Jacques-Louis Lions (1928 - 2001)
John Edensor Littlewood (1885 - 1977)
Edward Norton Lorenz (1917 - 2008)
Jan Lukasiewicz (1878 - 1956)
Nikolaï Nikolaïevitch Luzin (1883 - 1950)
Leopold Löwenheim (1878 - 1957)
Benoît Mandelbrot (1924 - 2010)
Barry Charles Mazur (1937)
Karl Menger (1902 - 1985)
David Bryant Mumford (1937)
John Forbes Nash (1928 - 2015)
Evelyn Merle Roden Nelson (1943 - 1987)
Phyllis Nicolson (1917 - 1968)
Emmy Noether (1882 - 1935)
Olga Arsenievna Oleinik (1925 - 2001)
Karl Pearson (1857 - 1936)
Grigori Iakovlevitch Perelman (1966)
Charles Emile Picard (1856 - 1941)
Georg Alexander Pick (1859 - 1943)
Michel Plancherel (1885 - 1967)
Josip Plemelj (1873 - 1967)
George Pólya (1887 - 1985)
Lev Semionovitch Pontriagine (1908 - 1988)
Willard Van Orman Quine (1908 - 2000)
Helena Rasiowa (1917 - 1994)
Mina Spiegel Rees (1902 - 1997)
Julia Hall Bowman Robinson (1919 - 1985)
Abraham Robinson (1918 - 1974)
Bertrand Arthur William Russell (1872 - 1970)
Raphaël Salem (1898 - 1963)
Leonard Jimmie Savage (1917 - 1971)
Henry Scheffé (1907 - 1977)
Isaac Jacob Schoenberg (1903 - 1990)
Laurent Schwartz (1915 - 2002)
Atle Selberg (1917 - 2007)
John Greenlees Semple (1904 - 1985)
Jean-Pierre Serre (1926)
Claude Elwood Shannon (1916 - 2001)
Carl Ludwig Siegel (1896 - 1981)
Waclaw Franciszek Sierpinski (1882 - 1969)
Thoralf Albert Skolem (1887 - 1963)
Alexander Ivanovich Skopin (1927 - 2003)
Vladimir Ivanovitch Smirnov (1887 - 1974)
Hugo Dionizy Steinhaus (1887 - 1972)
Marshall Harvey Stone (1903 - 1989)
Dirk Jan Struik (1894 - 2000)
Michio Suzuki (1926 - 1998)
Teiji Takagi (1875 - 1960)
Yutaka Taniyama (1927 - 1958)
Alfred Tarski (1902 - 1983)
Nikolaï Grigorevitch Tchebotarov (1894 - 1947)
René Thom (1923 - 2002)
D'arcy Wentworth Thompson (1860 - 1948)
John Griggs Thompson (1932)
Edward Charles Titchmarsh (1899 - 1963)
Jacques Tits (1930)
Francesco Giacomo Tricomi (1897 - 1978)
John Wilder Tukey (1915 - 2000)
Alan Mathison Turing (1912 - 1954)
Stanislaw Marcin Ulam (1909 - 1984)
Oswald Veblen (1880 - 1960)
Ernest Vessiot (1865 - 1952)
Ivan Matveievitch Vinogradov (1891 - 1983)
Vito Volterra (1860 - 1940)
Walther Franz Anton von Dyck (1856 - 1934)
Richard Edler von Mises (1883 - 1953)
John von Neumann (1903 - 1957)
Abraham Wald (1902 - 1950)
André Weil (1906 - 1998)
Hermann Klaus Hugo Weyl (1885 - 1955)
Anna Johnson Pell Wheeler (1883 - 1966)
Alfred North Whitehead (1861 - 1947)
John Henry Constantine Whitehead (1904 - 1960)
Hassler Whitney (1907 - 1989)
Edmund Taylor Whittaker (1873 - 1956)
Norbert Wiener (1894 - 1964)
Andrew John Wiles (1953)
Ludwig Josef Johann Wittgenstein (1899 - 1954)
Laurence Chisholm Young (1905 - 2000)
Oscar Zariski (1899 - 1986)
Ernst Friedrich Ferdinand Zermelo (1871 - 1953)
Max August Zorn (1906 - 1993)