Seshat : Augusta Ada King

Augusta Ada King (Royaume-Uni)

Comtesse de Lovelace

Londres, 10 décembre 1815 - Londres, 27 novembre 1852

Biographie

Augusta Ada King, comtesse Lovelace ou simplement Ada Lovelace, est un personnage assez célèbre dans les pays anglo-saxons et en Allemagne, notamment auprès des féministes, mais ne jouit pas d'une notoriété particulière en France.
Ada était la seule fille légitime du poète Lord Byron et de sa femme Annabella Milbanke, une mathématicienne, cousine de Caroline Lamb, dont la liaison avec Byron fut à l'origine d'un scandale.
Elle connut Mary Sommerville, éminente chercheuse et auteur scientifique du XIXe siècle, qui la présenta à Charles Babbage le 5 juin 1833.
Dans l’espoir de subventionner les projets de Babbage, qui n'avait pas obtenu de financement du gouvernement britannique, Lady Ada se mit à jouer. Elle travailla à une machine destinée à gagner aux courses qui ne lui permit d'engranger que des dettes.
Elle se sépara de son mari et mourut seule et inconnue à l'âge de 36 ans d'un cancer de l'utérus, après avoir été saignée à mort par ses médecins. Elle laissait deux fils et une fille. Sa fille, Anne Blunt est célèbre pour avoir voyagé au Moyen-Orient et pour avoir élevé des chevaux arabes.
Elle fut enterrée conformément à son souhait près de son père qu'elle n'avait jamais connu, à l'église Sainte Marie Magdalene à Hucknall, dans le comté de Nottingham.

Biographie dans MacTutor : http://www-history.mcs.st-and.ac.uk/Biographies/Lovelace.html (consulter la traduction automatique)


Travaux en mathématiques

Elle est principalement connue pour avoir écrit une description de la machine analytique de Charles Babbage, un ancêtre mécanique de l'ordinateur.
Elle passa neuf mois, entre 1842 et 1843 à traduire, depuis le français, pour Babbage le mémoire du mathématicien italien Federico Luigi, comte de Menabrea (1809-1896) sur la machine analytique. Elle ajouta à cet article plusieurs notes qui mentionnaient une méthode très détaillée pour calculer les nombres de Bernoulli avec la machine.
Ces notes sont considérées par les historiens comme le premier programme informatique au monde. Les biographes considèrent cependant que les programmes ont été écrits par Babbage lui-même, et que Lovelace a simplement trouvé une erreur, et l'a renvoyé pour correction. Certains faits, ainsi que la correspondance entre Lovelace et Babbage indiquent qu'il a écrit tous les programmes ajoutés à la traduction de Menebrea. Les écrits de Lovelace montrent certaines possibilités de la machine que Babbage n'a jamais publiées, comme l'hypothèse que « La machine pourrait composer de manière scientifique et élaborée des morceaux de musique de n'importe quels longueur ou degré de complexité. ».
Les biographes ont remarqué que Lovelace éprouvait quelques difficultés avec les mathématiques, et débattent de savoir si elle comprenait réellement les concepts sous-tendant la programmation de la machine de Babbage ou si elle jouait seulement un rôle de représentation pour les relations publiques de Babbage. En tant que première femme dans le domaine de l'informatique, Lovelace représente une figure importante de cette discipline ; il est donc difficile d'estimer sa contribution par rapport à celle de Babbage en se basant sur les sources actuellement disponibles.
Tombés dans l'oubli, Ada Lovelace et ses travaux furent exhumés avec l'avènement de l'informatique. Le nom d'Ada apparaît pour la première fois pour nommer le langage de programmation conçu entre 1977 et 1983 pour le Ministère de la Défense américain (DoD) par l'équipe de CII Honeywell Bull, dirigée par le Français Jean Ichbiah, le 2 mai 1979.
Les observateurs pensaient alors que le langage s'appelerait DoD-1. L'idée de baptiser le langage du nom d'Ada est attribuée à Jack Cooper, du Naval Material Command, et remonte à juillet 1978. Ada Lovelace est considérée par les informaticiens comme la première programmeuse de l'histoire. On peut voir notamment son portrait sur les hologrammes d'authentification des produits Microsoft.


Lieu de naissance

Nom à l'époque : Londres

Pays à l'époque : Angleterre



Nom actuel : Londres

Pays actuel : Angleterre

Agrandir le plan


Mathématiciens contemporains de Augusta Ada King

Situer Augusta Ada King dans la chronologie des mathématiciens

John Couch Adams (1819 - 1892)
Georg Biddell Airy (1801 - 1892)
Jacob Amsler (1823 - 1912)
Siegfried Heinrich Aronhold (1819 - 1884)
Charles Babbage (1791 - 1871)
Johann Jakob Balmer (1825 - 1898)
Giusto Bellavitis (1803 - 1880)
Joseph Louis François Bertrand (1822 - 1900)
Friedrich Wilhelm Bessel (1784 - 1846)
Irénée-Jules Bienaymé (1796 - 1878)
Jacques Philippe Marie Binet (1786 - 1856)
Farkas Wolfgang Bolyai (1775 - 1856)
János Bolyai (1802 - 1860)
Bernhard Placidus Johann Nepomuk Bolzano (1781 - 1848)
George Boole (1815 - 1864)
Francesco Brioschi (1824 - 1897)
Viktor Yakovlevich Bunyakovsky (1804 - 1889)
Eugène Charles Catalan (1814 - 1894)
Augustin Louis Cauchy (1789 - 1857)
Arthur Cayley (1821 - 1895)
Michel Chasles (1793 - 1880)
Elwin Bruno Christoffel (1829 - 1900)
Antoine Augustin Cournot (1801 - 1877)
Antonio Luigi Gaudenzio Giuseppe Cremona (1830 - 1903)
Richard Phillips Dandelin (1794 - 1847)
Augustus de Morgan (1806 - 1871)
Gaspard Clair François Marie Riche de Prony (1755 - 1839)
Julius Wilhelm Richard Dedekind (1831 - 1916)
Johann Peter Gustav Lejeune Dirichlet (1805 - 1859)
Charles Lutwidge Dodgson (1832 - 1898)
Jean-Marie Constant Duhamel (1797 - 1872)
José Echegaray y Eizaguirre (1832 - 1916)
Ferdinand Gotthold Max Eisenstein (1823 - 1852)
Francis Galton (1822 - 1911)
Johann Carl Friedrich Gauss (1777 - 1855)
Hermann Günter Grassmann (1809 - 1877)
William Rowan Hamilton (1805 - 1865)
Charles Hermite (1822 - 1901)
Caroline Lucretia Herschel (1750 - 1848)
William Hopkins (1793 - 1866)
Carl Gustav Jacob Jacobi (1804 - 1851)
Leopold Kronecker (1823 - 1891)
Ernst Eduard Kummer (1810 - 1893)
Sylvestre-François Lacroix (1765 - 1843)
Gabriel Lamé (1795 - 1870)
Pierre Alphonse Laurent (1813 - 1854)
Urbain Jean Joseph Le Verrier (1811 - 1877)
Joseph Liouville (1809 - 1882)
Rudolf Otto Sigismund Lipschitz (1832 - 1903)
Jules Antoine Lissajous (1822 - 1880)
Johann Benedict Listing (1808 - 1882)
Nicolaï Ivanovitch Lobatchevsky (1792 - 1856)
Luigi Federico Menabrea (1809 - 1896)
August Ferdinand Möbius (1790 - 1868)
Florence Nightingale (1820 - 1910)
Mikhail Vasilevich Ostrogradsky (1801 - 1862)
Marc-Antoine Parseval des Chênes (1755 - 1836)
Giovanni Antonio Amedeo Plana (1781 - 1864)
Joseph Antoine Ferdinand Plateau (1801 - 1883)
Louis Poinsot (1777 - 1859)
Siméon Denis Poisson (1781 - 1840)
Jean-Victor Poncelet (1788 - 1867)
Lambert Adolphe Jacques Quételet (1796 - 1874)
Georg Friedrich Bernhard Riemann (1826 - 1866)
George Salmon (1819 - 1904)
Ludwig Schläfli (1814 - 1895)
Mary Somerville (1780 - 1872)
Jakob Steiner (1796 - 1863)
Georges Gabriel Stokes (1819 - 1903)
Jacques Charles François Sturm (1803 - 1855)
Peter Ludwig Mejdell Sylow (1832 - 1918)
James Joseph Sylvester (1814 - 1897)
Peter Guthrie Tait (1831 - 1901)
Pafnouti Lvovitch Tchebychev (1821 - 1894)
Mikhail Egorovich Vashchenko-Zakharchenko (1825 - 1912)
Karl Theodor Wilhelm Weierstrass (1815 - 1897)
Josef Hoëné Wronski (1778 - 1853)