Seshat : Alan Mathison Turing

Alan Mathison Turing (Royaume-Uni)

Londres, 23 juin 1912 - Wilmslow, 7 juin 1954

Biographie

Alan Mathison Turing était un mathématicien britannique et est considéré comme un des pères fondateurs de l'informatique moderne.
À partir de l'âge d'un an, le jeune Alan est élevé par des amis de la famille Turing. Sa mère rejoint alors son père qui était en fonction dans la colonie des Indes. Ces derniers reviendront au Royaume-Uni à la retraite de Julius en 1926. Très tôt, le jeune Turing montre les signes de son génie. Il est par exemple relaté qu'il apprit seul à lire en trois semaines. De même, il montra une affinité précoce pour les chiffres et les énigmes. Le penchant naturel de Turing pour les sciences ne lui apporte le respect ni de ses professeurs, ni des membres de l'administration de Sherborne, dont la définition de la formation mettait plus en valeur les disciplines classiques (littérature, arts, culture physique) que les sciences. Malgré cela, Turing continue de faire des prouesses dignes d'intérêt dans les matières qu'il aime, résolvant des problèmes très ardus pour son âge. Par exemple, en 1928, Turing découvre les travaux d'Albert Einstein et les comprend alors qu'il a à peine 16 ans, allant même jusqu'à extrapoler la loi du mouvement d'Einstein à partir d'un texte dans lequel elle n'était pas décrite explicitement.
L'homosexualité de Turing lui valut d'être persécuté et brisa sa carrière. En 1952, son compagnon aide un complice à cambrioler la maison de Turing, qui porte plainte auprès de la police. L'enquête de police finit par l'accuser d'« indécence manifeste et de perversion sexuelle » (d'après la loi britannique sur la sodomie). Il décide d'assumer son orientation et ne présente pas de défense, ce qui le fait inculper. S'ensuit un procès très médiatisé, où lui est donné le choix entre l'incarcération et un traitement hormonal de réduction de la libido. Il choisit ce dernier, d'une durée d'un an, avec des effets secondaires comme le grossissement de ses seins. Alors qu'il avait été consacré en 1951, en devenant membre de la Royal Society, à partir de 1952 il sera écarté des plus grands projets scientifiques.
En 1954, il meurt d'empoisonnement en mangeant une pomme contenant du cyanure. Beaucoup de gens pensent que cette mort est intentionnelle et elle fut présentée comme telle (il était inconditionnel du conte de Blanche-Neige). Sa mère, toutefois écarta la thèse du suicide pour soutenir celle de l'accident. Elle affirmait vigoureusement que l'ingestion du poison était accidentelle en raison de la propension de son fils à entreposer des produits chimiques de laboratoire sans aucune précaution.

Biographie dans MacTutor : http://www-gap.dcs.st-and.ac.uk/~history/Biographies/Turing.html (consulter la traduction automatique)


Travaux en mathématiques

Il est à l'origine de la formalisation des concepts d'algorithme et de calculabilité qui ont profondément marqué cette discipline, avec la machine de Turing. Son modèle a contribué à établir définitivement la thèse de Church qui donne une définition mathématique au concept intuitif de fonction calculable. Durant la Seconde Guerre mondiale, il a dirigé les recherches sur les codes secrets générés par la machine Enigma utilisée par les nazis. Après la guerre, il a travaillé sur un des tout premiers ordinateurs, puis a contribué de manière provocatrice au débat déjà houleux à cette période sur la capacité des machines à penser en établissant le test de Turing. Vers la fin de sa vie, il s'est intéressé à des modèles de morphogenèse du vivant conduisant à ce que l'on appelle les structures de Turing.
Dans son article monumental « On Computable Numbers, with an Application to the Entscheidungsproblem » (1936), il répond à un problème posé par Hilbert à savoir celui de la décision (Entscheidung) dans les théories axiomatiques, qui demande s'il est possible de trouver une méthode effectivement calculable qui affirme si oui ou non une proposition est démontrable, pour montrer que cela n'est pas possible il faut caractériser ce qu'est un procédé effectivement calculable, il le fait en introduisant les machines de Turing. Dans le cours de son raisonnement, Turing démontre que le problème de l'arrêt d'une machine de Turing ne peut être résolu par algorithme : il n'est pas possible de décider avec un algorithme (c'est-à-dire avec une machine de Turing) si une machine de Turing donnée s'arrêtera. Bien que sa preuve fût publiée après celle de Alonzo Church, le travail de Turing est bien plus accessible et intuitif. Il est aussi complètement nouveau dans sa présentation du concept de « Machine universelle (de Turing) », avec l'idée qu'une telle machine puisse accomplir les tâches de n'importe quelle autre machine. L'article présente également la notion de nombres définissables.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est un des principaux contributeurs des recherches menées à Bletchley Park (centre secret du service britannique du chiffre) visant à casser les codes secrets de la machine Enigma utilisée par les nazis. Il rejoint en novembre 1942 les États-Unis pour tenter de casser des codes japonais. Il y rencontre Claude Shannon avec qui il s'entretient régulièrement. Il retourne en Angleterre en 1943. Il conçoit également une machine à coder la voix. Il contribue également à de nombreuses autres recherches mathématiques, comme celles qui aboutiront à casser le code généré par le téléscripteur de Fish (machine construite par Lorenz et Siemens en partenariat). Les recherches sur le code de Fish furent utilisées lors de la conception de l'ordinateur Colossus. Cette machine fut conçue par Max Newman et fut construite au laboratoire de recherche des Postes de Dollis Hill par une équipe dirigée par Thomas Flowers en 1943. Turing a également conçu des versions améliorées de la « Bombe » polonaise utilisée pour trouver des clés des messages de la machine Enigma. Ce sont des dispositifs électromécaniques associant plusieurs « machines Enigma » pour éliminer rapidement des ensembles de clés potentielles sur des blocs de communication d'Enigma. Le travail de Turing sur le déchiffrement du code Enigma lors de l'opération Ultra fut tenu secret jusque dans les années 1970; même ses plus proches amis n'étaient pas au courant de ces recherches.


Lieu de naissance

Nom à l'époque : Londres

Pays à l'époque : Angleterre



Nom actuel : Londres

Pays actuel : Angleterre

Agrandir le plan


Arbre généalogique mathématique

Voir sa fiche dans The Mathematics Genealogy Project


Mathématiciens contemporains de Alan Mathison Turing

Situer Alan Mathison Turing dans la chronologie des mathématiciens

Howard Hathaway Aiken (1900 - 1973)
Pavel Sergeevitch Alexandrov (1896 - 1982)
Emil Artin (1898 - 1962)
René-Louis Baire (1874 - 1932)
Henry Frederick Baker (1866 - 1956)
Stefan Banach (1892 - 1945)
Nina Karlovna Bari (1901 - 1961)
Claude Berge (1926 - 2002)
Felix Bernstein (1878 - 1956)
Abram Samoilovitch Besicovitch (1891 - 1970)
Vilhelm Frimann Koren Bjerknes (1862 - 1951)
Harald Bohr (1887 - 1951)
Alicia Boole Stott (1860 - 1940)
Félix Edouard Justin Emile Borel (1871 - 1956)
Valentina Mikhailovna Borok (1931 - 2004)
Jacob Bronowski (1908 - 1974)
Luitzen Egbertus Jan Brouwer (1881 - 1966)
Marjorie Lee Browne (1914 - 1979)
Renato Caccioppoli (1904 - 1959)
Francesco Paolo Cantelli (1875 - 1966)
Constantin Carathéodory (1859 - 1950)
Torsten Carleman (1892 - 1949)
Fritz Carlson (1888 - 1952)
Henri Paul Cartan (1904 - 2008)
Élie Joseph Cartan (1869 - 1951)
John William Scott Cassels (1922)
Guido Castelnuovo (1865 - 1952)
David Gawen Champernowne (1912 - 2000)
Shiing-shen Chern (1911 - 2004)
Paul Joseph Cohen (1934 - 2007)
Lothar Collatz (1910 - 1990)
Richard Courant (1888 - 1972)
Elbert Frank Cox (1895 - 1969)
Gertrude Mary Cox (1900 - 1978)
Harold Scott MacDonald Coxeter (1907 - 2003)
George Bernard Dantzig (1914 - 2005)
Ennio De Giorgi (1928 - 1996)
Georges de Rham (1903 - 1990)
Max Wilhelm Dehn (1878 - 1952)
Boris Nikolaevich Delone (1890 - 1980)
Leonard Eugene Dickson (1874 - 1954)
Jean Alexandre Eugène Dieudonné (1906 - 1992)
Edsger Wybe Dijkstra (1930 - 2002)
Paul Adrien Maurice Dirac (1902 - 1984)
Wolfgang Doeblin (1915 - 1940)
Marie-Louise Dubreil-Jacotin (1903 - 1972)
Winifred Edgerton Merrill (1862 - 1951)
Paul Erdös (1913 - 1996)
Maurits Cornelis Escher (1898 - 1972)
Machgielis Euwe (1901 - 1981)
Mary Celine Fasenmyer (1906 - 1996)
John Charles Fields (1863 - 1932)
Ernst Sigismund Fischer (1875 - 1954)
Ronald Aylmer Fisher (1890 - 1962)
Andrew Russell Forsyth (1858 - 1942)
Maurice René Fréchet (1878 - 1973)
William F. Friedman (1891 - 1969)
Albrecht Fröhlich (1916 - 2001)
Martin Gardner (1914 - 2010)
Hilda Geiringer von Mises (1893 - 1973)
Karl Friedrich Geiser (1881 - 1934)
Gerhard Gentzen (1909 - 1945)
William Sealey Gosset (1876 - 1937)
Edouard Jean-Baptiste Goursat (1858 - 1936)
Alexander Grothendieck (1928 - 2014)
Kurt Gödel (1906 - 1978)
Jacques Salomon Hadamard (1865 - 1963)
Paul Richard Halmos (1916 - 2006)
Godfrey Harold Hardy (1877 - 1947)
Felix Hausdorff (1868 - 1942)
Erich Hecke (1887 - 1947)
Hans Arnold Heilbronn (1908 - 1975)
David Hilbert (1862 - 1943)
Heinz Hopf (1894 - 1971)
Witold Hurewicz (1904 - 1956)
Kiyosi Itô (1915 - 2008)
Kenkichi Iwasawa (1917 - 1998)
Gaston Maurice Julia (1893 - 1978)
Dattatreya Ramachandra Kaprekar (1905 - 1986)
Alexandre Iakovlevitch Khintchine (1894 - 1959)
Kunihiko Kodaira (1915 - 1997)
Andreï Nikolaïevich Kolmogorov (1903 - 1987)
Wolfgang Krull (1899 - 1971)
Kazimierz Kuratowski (1896 - 1980)
Martin Wilhelm Kutta (1867 - 1944)
Charles Jean Gustave Nicolas de La Vallée Poussin (1866 - 1962)
Emanuel Lasker (1868 - 1941)
Henri Léon Lebesgue (1875 - 1941)
Solomon Lefschetz (1884 - 1972)
Emma Markovna Trotskaia Lehmer (1906 - 2007)
Norman Levinson (1912 - 1975)
Carl Louis Ferdinand von Lindemann (1852 - 1939)
Jacques-Louis Lions (1928 - 2001)
John Edensor Littlewood (1885 - 1977)
Edward Norton Lorenz (1917 - 2008)
Jan Lukasiewicz (1878 - 1956)
Nikolaï Nikolaïevitch Luzin (1883 - 1950)
Leopold Löwenheim (1878 - 1957)
Benoît Mandelbrot (1924 - 2010)
Karl Menger (1902 - 1985)
John Forbes Nash (1928 - 2015)
Phyllis Nicolson (1917 - 1968)
Emmy Noether (1882 - 1935)
Olga Arsenievna Oleinik (1925 - 2001)
Giuseppe Peano (1858 - 1932)
Karl Pearson (1857 - 1936)
Charles Emile Picard (1856 - 1941)
Georg Alexander Pick (1859 - 1943)
Michel Plancherel (1885 - 1967)
Josip Plemelj (1873 - 1967)
George Pólya (1887 - 1985)
Lev Semionovitch Pontriagine (1908 - 1988)
Willard Van Orman Quine (1908 - 2000)
Helena Rasiowa (1917 - 1994)
Mina Spiegel Rees (1902 - 1997)
Abraham Robinson (1918 - 1974)
Julia Hall Bowman Robinson (1919 - 1985)
Bertrand Arthur William Russell (1872 - 1970)
Raphaël Salem (1898 - 1963)
Leonard Jimmie Savage (1917 - 1971)
Henry Scheffé (1907 - 1977)
Isaac Jacob Schoenberg (1903 - 1990)
Laurent Schwartz (1915 - 2002)
Atle Selberg (1917 - 2007)
John Greenlees Semple (1904 - 1985)
Jean-Pierre Serre (1926)
Claude Elwood Shannon (1916 - 2001)
Carl Ludwig Siegel (1896 - 1981)
Waclaw Franciszek Sierpinski (1882 - 1969)
Thoralf Albert Skolem (1887 - 1963)
Alexander Ivanovich Skopin (1927 - 2003)
Vladimir Ivanovitch Smirnov (1887 - 1974)
Hugo Dionizy Steinhaus (1887 - 1972)
Marshall Harvey Stone (1903 - 1989)
Dirk Jan Struik (1894 - 2000)
Michio Suzuki (1926 - 1998)
Teiji Takagi (1875 - 1960)
Yutaka Taniyama (1927 - 1958)
Alfred Tarski (1902 - 1983)
Nikolaï Grigorevitch Tchebotarov (1894 - 1947)
René Thom (1923 - 2002)
D'arcy Wentworth Thompson (1860 - 1948)
John Griggs Thompson (1932)
Edward Charles Titchmarsh (1899 - 1963)
Jacques Tits (1930)
Francesco Giacomo Tricomi (1897 - 1978)
John Wilder Tukey (1915 - 2000)
Stanislaw Marcin Ulam (1909 - 1984)
Oswald Veblen (1880 - 1960)
Ernest Vessiot (1865 - 1952)
Ivan Matveievitch Vinogradov (1891 - 1983)
Vito Volterra (1860 - 1940)
Walther Franz Anton von Dyck (1856 - 1934)
Richard Edler von Mises (1883 - 1953)
John von Neumann (1903 - 1957)
Abraham Wald (1902 - 1950)
André Weil (1906 - 1998)
Hermann Klaus Hugo Weyl (1885 - 1955)
Anna Johnson Pell Wheeler (1883 - 1966)
Alfred North Whitehead (1861 - 1947)
John Henry Constantine Whitehead (1904 - 1960)
Hassler Whitney (1907 - 1989)
Edmund Taylor Whittaker (1873 - 1956)
Norbert Wiener (1894 - 1964)
Ludwig Josef Johann Wittgenstein (1899 - 1954)
Laurence Chisholm Young (1905 - 2000)
Oscar Zariski (1899 - 1986)
Ernst Friedrich Ferdinand Zermelo (1871 - 1953)
Max August Zorn (1906 - 1993)